Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner

Questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner
Annonces d'événements (groupes de recherche, de lecture, cours, conférences…).

Citation
  • "Lorsqu'un homme franchit la porte de la mort, l'activité du monde spirituel consiste d'abord en une élaboration de ce qui a été vécu par cet homme dans sa dernière existence. C'est ce qui se déroule dans la première moitié de la vie entre la mort et une nouvelle naissance. Et puis, pendant la seconde moitié, la prochaine incarnation se prépare."
    Berlin, 7 mars 1916 - GA167

    Rudolf Steiner
(Temps de lecture: 3 - 5 minutes)

 

Extrait du reccueil de conférences « Expériences vécues par les morts »
Munich, le 26 novembre 1912 - La conférence est initulée : « La vie entre la mort et une nouvelle naissance »
Rudolf Steiner – GA140a
Éditions anthroposophiques romandes (1992) - Georges Ducommun

 

(…) De plus en plus nous approchons d’une époque du devenir de l’humanité où l’on devra se rendre compte qu’il faut s’en tenir à l’essence et non la doctrine. Rien autant que le Mystère du Golgotha n’est capable de nous montrer que ce n’est pas tant le contenu des mots qui compte, mais l’essence de la chose.

Je désire que l’on vérifie ce que j’aurai à dire maintenant, car je pense que c’est à ceux qui examinent avec soin ce que révèlent les sources occultes, que l’on peut le mieux faire comprendre qu’aucune confession religieuse ne dispose d’une source aussi profonde que celle que constitue le Mystère du Golgotha. Le monde actuel est tributaire d’un préjugé particulier. On s’imagine que dans le monde les choses devraient se passer comme à l’école, et que tout dépend uniquement des instructeurs du monde. Le Christ n’est pas un instructeur du monde, mais un acteur cosmique qui a accompli le Mystère du Golgotha. Il s’agit maintenant de comprendre sa véritable entité. C’est cela qui compte.

Les mots, les doctrines importent peu. On peut s’en rendre compte lorsqu’on retient cette belle parole du Christ : « Vous êtes des dieux ! » (Jean 10, 34). Il n’a cessé de montrer que l’homme atteint le point culminant de son évolution lorsqu’il prend conscience de la présence divine au sein de sa propre nature. On pourrait dire que cette parole du Christ résonne dans le monde entier : il faut que vous soyez conscients que vous êtes semblables aux dieux. On pourrait ajouter : Voilà un grand enseignement !

Ce même enseignement nous vient encore d’un autre côté. Là où la Bible parle[1] du début de l’évolution terrestre, c’est Lucifer qui surgit et se fait entendre « Il faut que vous deveniez comme les dieux ! ». Lucifer et le Christ, un même langage : il faut que vous soyez comme les dieux ! Les mêmes paroles peuvent ainsi signifier tout le contraire pour les hommes. Ces paroles remarquables sont véritablement bouleversantes, l’une venant du tentateur, l’autre du rédempteur, du libérateur, de celui qui reconstitue la nature humaine. Ce qui importe avant tout, entre la mort et une nouvelle naissance, c’est d’accéder à l’essence.

Dans la sphère du Soleil, le danger est grand de confondre Lucifer et le Christ, parce que tous deux parlent un même langage, proposent le même enseignement. Nous percevons d’eux les mêmes paroles. Ce qui compte, c’est l’essence. Que ce soit tel être qui prononce une parole, ou tel autre être, voilà ce qui importe. La doctrine importe peu. L’essentiel se trouve dans les forces réelles dont la pulsation traverse le monde. Dans les mondes supérieurs, plus particulièrement dans ce qui interfère dans les sphères terrestres, nous ne comprenons de façon juste une parole que si nous savons de quel être elle émane. Ce n’est jamais le contenu d’une parole qui nous révèle le niveau auquel se trouve un être; seule la connaissance du contenu cosmique dans lequel cet être se situe est significative.

Ce qui est dit sur la parenté divine, proclamée par Lucifer et le Christ, nous permet de vérifier cela avec précision. De telles choses traduisent des faits importants de l’évolution. Elles ne sont pas dites pour leur contenu, mais à cause de l’essence qu’elles recèlent, et pour que dans les âmes naissent les sentiments qui devraient nécessairement se manifester à la suite de semblables paroles. Ce n’est pas vraiment un drame si ceux qui ont assimilé de telles vérités enrichissent leur vie du sentiment mais oublient les paroles.

Même dans le cas extrême où l’un de vous oublierait tout ce qui vient d’être dit et ne se rappellerait plus un traître mot, mais porterait dans son sentiment ce qui peut émaner de ces paroles, il aurait néanmoins – du point de vue de la science de l’esprit – assimilé suffisamment de substance tirée de ces paroles. Il faut se résigner à faire appel aux mots, bien que les mots aient souvent une tonalité quelque peu théorique.

Mais ce qui compte, c’est que nous sachions accéder à travers les mots à l’essence du spirituel et faire place dans notre âme à cette essence. Si le monde accède à l’essence de la science de l’esprit, il parviendra à comprendre bien des événements qui se sont déroulés au cours de l’évolution de l’humanité (...).

[1] Genèse, 3,5.

[Caractères en gras : S.L.]

Rudolf Steiner 

 

Ndlr : Un extrait isolé issu d'une conférence, d'un article ou d'un livre de Rudolf Steiner ne peut que donner un aperçu très incomplet des apports de la science de l'esprit d'orientation anthroposophique sur une question donnée.
De nombreux liens et points de vue requièrent encore des éclairages, soit par l'étude de toute la conférence, voire par celle de tout un cycle de conférence (ou livre) et souvent même par l'étude de plusieurs ouvrages pour se faire une image suffisamment complète !
Le présent extrait n'est dès lors communiqué qu'à titre indicatif et constitue une invitation à approfondir le sujet.
Le titre de cet extrait a été ajouté par la rédaction du site  www.soi-esprit.info  

 

Tous les articles de la catégorie Pensées anthroposophiques

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt