UNE ÉCONOMIE EN ACCORD AVEC L’HUMAIN ET LA NATURE (Partie 3)

Les actions, une question capitale

 

Prochaine rencontre «civilienne»

Diffusée en direct sur le web

Dimanche 22 novembre 2020 à 20h45

 

Pour la programmation des rencontres suivantes :
surfez sur Le Temps des Civiliens

 

 Après avoir posé les premières bases de ce que serait une économie saine, nous entrons au cœur de la quadruple problématique fondamentale de la maladie, que nous appelons la croix de l’économie. Rappelons que notre vision de ce domaine est faussée par quatre facteurs qui agissent comme des « macrobes » : le capital-actions, la monnaie, le foncier-immobilier et le travail-rémunération. Lorsque l’un de ces facteurs devient marchandise, alors l’économie est polluée.

Au cours des trois prochaines Rencontres Civiliennes, nous aborderons le capital sous la forme de trois questions auxquelles nous tenterons d’apporter des réponses inédites :

1. Le problème fondamental du capital-actions (Rencontre Civilienne 7)

2. À qui appartiennent les bénéfices de l’entreprise ? (Rencontre Civilienne 8)

3. Quels rapports entre la gouvernance d’une entreprise et la société civile ? (Rencontre Civilienne 9)

 

Généralement, la propriété du capital a été considérée sous l’angle de l’injustice sociale, laquelle s’est cristallisée, principalement, dans l’antagonisme entre travailleurs et détenteurs du capital. Depuis la chute du rideau de fer, beaucoup considèrent que la question est définitivement tranchée et que le capitalisme est le seul système efficace. Il s’agirait seulement de le rendre supportable pour l’ensemble des acteurs de l’entreprise. Autrement dit, la problématique de la propriété des moyens de production a été évacuée du débat « main stream ». Au mieux, ceux qui ont une fibre sociale en parleront comme d’un mal nécessaire, avec lequel il convient de trouver un modus vivendi.

 

À notre sens, cette démission de la pensée économique vient d’un épuisement des arguments traditionnels enfermés dans une approche de justice sociale planant au-dessus des phénomènes de l’économie réelle. Lors de cette septième Rencontre Civilienne, il s’agira de sortir de la polarisation travail VS capital et d’élargir la pensée à la globalité de l’économie. Pour le faire, nous commencerons par regarder une anomalie de la comptabilité des sociétés anonymes. Cette approche très concrète ouvrira de nouvelles portes sur l’ensemble du processus économique, mais également sur la monnaie et le travail.

 

Animation : Michel Laloux et Stéphane Lejoly

 

INSCRIPTION sur le site «Le Temps des Civiliens» ICI

 

Lieu : réunion vidéo en direct sur Internet

Horaire : Des dimanches à 20h45

Participation aux frais : aucune. C'est gratuit

Toutes les informations et inscriptions, uniquement via le site :

www.civiliens.net