Conférence à Faymonville (région de Malmédy - Waimes)

Par Stéphane Lejoly






Dimanche 1er novembre 2015 (jour de la Toussaint)

de 16h00 à 18h00


Faymonville - Rue de la Laiterie, 1

 


Aborder la question des métamorphoses de la conscience non seulement pendant la vie, mais aussi au seuil de la mort, voire après la mort (!), est une tâche délicate à l’extrême.  Aux interdits et tabous religieux sont venus s’ajouter au cours des siècles les interdits et préjugés véhiculés par une science unilatéralement matérialiste.  Ceux-ci nous imprègnent de toutes parts, interdisant jusqu’au questionnement lui-même.

Et pourtant,  « (…) une conception du monde portant sur l’examen de la mort, permet de faire surgir des profondeurs de l’existence une connaissance qui confère, précisément grâce à l’énigme de la mort, un sens ferme et puissant à la vie terrestre.  Aussi ne faut-il pas s’empêcher (…) de chercher à éclairer et expliquer la vie, précisément par l’énigme ou le mystère de la mort.» (Rudolf Steiner – 1915).

Lors de cet exposé quelques concepts de base se rapportant à la constitution spirituelle de l’être humain et à celle de sa conscience post-mortem seront abordés assez directement. Aborder ces concepts aussi directement présente des avantages et désavantages. Parmi ceux-ci : en deux heures il n'est possible que d'effleurer un nombre limité de faits se rapportant à l'existence post-mortem (quoique les contenus, même introductifs, issus des recherches de Rudolf Steiner, sont sans commune mesure plus profonds et plus vastes que ce qui peut être offert par tout autre enseignement). 
Il sera toutefois toujours envisageable, pour le public qui le souhaite, d’approfondir les concepts abordés lors de ce premier exposé, par l’étude personnelle, ou en participant à des conférences ou cours d'appofondissement.

 


Participation aux frais : laissée à votre libre appréciation
MERCI de prévenir notre hôte de votre participation, au moins 2 jours avant l'événement :
0496-309625 (Claudine Lejoly)