Comment prendre soin de l’anthroposophie ?


 


Novembre 2016
Bousval (Belgique)


Nombre d’individualités qui sont, dans les faits, liées à Rudolf Steiner et à la Science de l’esprit d’orientation anthroposophique, se trouvent actuellement très isolées les unes des autres. Elles ne se connaissent pas, ne se parlent pas. Souvent elles ne trouvent pas (ou plus) dans la société anthroposophique ce qu’elles recherchent avant tout : l’anthroposophie (!) ce qui impliquerait nécessairement aussi une atmosphère propice au travail anthroposophique.

Elles peuvent même y trouver exactement le contraire.

Cet état de fait ne constitue pas seulement un frein au chemin de développement de ces individualités, mais un frein au devenir de l’anthroposophie elle-même dans la sphère terrestre, et ce, jusqu’au sein de la civilisation extérieure. Car l’anthroposophie a notamment pour mission de vivifier la civilisation terrestre qui, à défaut, se meurt. Cette dernière chute de plus en plus profondément dans la sclérose et la décadence qui sont le fruit de la superficialité et des conceptions matérialistes aujourd’hui partout répandues et dominantes.

Pour le développement de l’anthroposophie dans la sphère terrestre il s’agit évidemment non seulement que des êtres humains cultivent individuellement son contenu (et ce, sur base d’une volonté libre) mais aussi qu’ils puissent coopérer en vue de son développement. Rudolf Steiner s’est beaucoup exprimé à ce sujet. Il a aussi beaucoup posé d’actes concrets, le plus important d’entre eux étant le renouvellement de la société anthroposophique (Noël 1923).

Après sa mort, cette société a été le siège de conflits tragiques (par exemple, lors de l'exclusion de très nombreux élèves de Rudolf Steiner en 1935, y compris parmi les plus proches collaborateurs…; autre exemple : depuis quelques années, au sein même de la société anthroposophique se manifeste une incompréhension et même une hostilité croissantes à l’encontre de Rudolf Steiner et de l’anthroposophie, émanant de comités directeurs de sociétés dites "anthroposophiques", d'institutions, de personnes ou de cercles se réclamant  de l'anthroposophie, etc. De longues explications seraient ici nécessaires. Une des conséquences actuelles de cet état de fait, est la démission d'un nombre croissant de membres dans certaines sociétés nationales).

Quels sont les constats et enjeux actuels? Quelles en sont les répercussion pour le devenir de l’humanité dans son ensemble ? Et surtout, comment pouvons-nous prendre soin de l’anthroposophie dans le contexte présent et de la manière la plus vigoureuse possible, et œuvrer à la poursuite de l’impulsion de Rudolf Steiner (que nous soyons ou non membres de la société anthroposophique) ?
Voilà quelques questions cruciales qu'il est indispensable d'avoir le courage d'aborder de front et ce, en toute autonomie et en dehors de tout contexte institutionnel, paralysant et sclérosant ; non pas en tant que membre ou représentant d'une institution, mais en tant qu'Individualité libre.

Pour initier ce travail en Belgique francophone à partir de l'année 2016, un séminaire est organisé en novembre avec Jean-Sébastien Catalan (les 19 et 20 novembre), sur base d'un modèle de séminaire proche de celui qu'il anime à Ulm en février 2016 sur le thème : «Séminaire destiné au soin de l’anthroposophie - Chemin vers une Société véritablement anthroposophique».

Vous sentez-vous concernés par ces questions ? Voulez-vous prendre part à ce séminaire pour initier un processus de recherche et d'action communes dans un premier temps en Belgique francophone ?

Si oui, inscrivez-vous via le formulaire ci-dessous.


 


Dispositions pratiques

Lieu : avenue de la Motte, 4 – 1470 Bousval - Belgique
(Brabant wallon - À 35km de Bruxelles)

 

Participation aux frais pour les deux jours, à titre indicatif : 70€
En aucun cas, le manque d’argent ne peut constituer un obstacle à une participaton.
Un tarif réduit est accordé selon votre demande préalable et votre situation
(nous contacter préalablement)
Nous pouvons assurer le lift entre la gare d'Ottignies et le lieu des conférences
 
Inscriptions obligatoires et possibles jusqu’au 15/10/2016
(mais nombre de places disponibles limité)

 
MERCI d’apporter votre casse-croûte pour les moments de repas.
Thé, café et eau sont fournis sur place.

 

Un hôtel (le plus abordable de la région !) est situé à moins de 300 mètres du lieu de réunion.

(http://www.lapallande.be/)
 

 

Les inscriptions sont actuellement fermées, dans l'attente de la confirmation définitive de la date.


 


 

Pour information : séminaire destiné au soin de l’anthroposophie à Ulm, février 2016
Chemin vers une société véritablement anthroposophique


Pour l’annonce en langue française, cliquer ici : http://www.mkl-bund.net/2016/02/10/s%C3%A9minaire-destin%C3%A9-au-soin-de-l-anthroposophie/

Pour l’annonce en langue allemande, cliquer ici : http://www.mkl-bund.net/2015/10/26/spezifische-und-gemeinsame-aufgaben-der-ost-und-mitteleurop%C3%A4ischen-v%C3%B6lker-heute-zur-vorbereitung-der-kommenden-kulturepoche/