Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner

Questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner
Annonces d'événements (groupes de recherche, de lecture, cours, conférences…).

Citation - Entre mort et naissance
  • « Aussitôt qu'après la mort nous avons abandonné le corps éthérique de la manière que j'ai exposée, il se dégage de nos expériences nocturnes une évaluation morale de notre être. Nous ne pouvons faire autrement que de juger moralement ce que nous revoyons ainsi de notre vie. Les choses prennent alors une forme singulière.
    Ici-bas, sur terre, nous portons un corps composé d'os, de muscles, de vaisseaux sanguins, etc. Après la mort, un corps spirituel se constitue, formé de ce que nous valons moralement. Chez un être bon, c'est un corps moral lumineux et beau ; chez un être mauvais, il répand une lueur douteuse. Ce corps se forme pendant cette rétrospective de la vie, et ne constitue encore qu'une partie de ce qui s'agrège à nous et viendra former ce que je pourrais appeler notre « corps spirituel » ; car une partie de ce que nous recevons maintenant dans le monde spirituel se compose de nos valeurs morales; l'autre partie nous est donnée simplement comme un vêtement formé de la substance des mondes spirituels. »

    Christiana (Oslo), 17 mai 1923 – GA226

    Rudolf Steiner

«Pour celui qui professe vraiment l’anthroposophie dans un esprit authentique, le nom d’Anthroposophie est tout à fait indifférent. C’est la cause qui lui importe. Et cette cause est celle de l’être humain en général. Et lorsqu’elle aborde un domaine déterminé, elle ne peut oeuvrer que dans un esprit d’humanité le plus général. Lorsqu’une secte ou un parti veut se manifester par la fondation d’une école, que cette secte soit appelée adventiste ou moniste, l’école qu’elle fondera sera l’école d’une secte. Anthroposophie, par nature, ne peut pas faire cela. Anthroposophie ne peut fonder qu’une chose foncièrement humaine.»
Stuttgart, 23 janvier 1923 - GA257

Rudolf Steiner