Date:
Source:
GA 10
Titres:
Orateur:
longueur:
08:15
Remarques chapitre:
Exercices préparatoires très simples requérant toutefois une patience rigoureuse et une persévérance totale.

L’observation d’une façon toute particulière de certains phénomènes et êtres naturels : par exemple un cristal transparent, une plante, un animal.
Les pensées indiquées ici doivent s’emparer de toute l’âme en s’accompagnant de sentiments très vifs.

I) La comparaison entre la pierre et l’animal. Naissance de sentiments très différents, inspirés par la pierre ou par l’animal. Persistance de ces sentiments au delà de la durée de l’observation.

II) Ajout de l’observation de la plante. Un sentiment qui tient le milieu.

Formation d’organes de perception spirituelle des « couleurs du monde de l’âme et de l’esprit ». Le monde spirituel s’éclaire par l’illumination.

Les « couleurs » (de nature spirituelle) de la pierre, de la plante, de l’animal ; leur nuance fondamentale. Richesse des coloris infiniment plus variée que dans le monde physique.

La rencontre d’êtres qui ne pénètrent jamais dans la réalité physique.

Une précaution indispensable : « celui qui veut s’engager sur cette voie ne doit pas perdre ses qualités de noblesse, de bonté et de sensibilité à l’égard de toutes les réalités physiques. Bien plus: sa force morale, sa pureté intérieure, ses facultés d’observation, doivent constamment grandir au cours de l’apprentissage occulte ».

Procédés dangereux ou mêmes répréhensibles mis en œuvre par beaucoup de personnes le chemin de la science secrète. D’où la nécessité de communiquer certains traits de la discipline occulte, qui ne peuvent provoquer de dommages.