Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner

Questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner
Annonces d'événements (groupes de recherche, de lecture, cours, conférences…).

Citation
  • « La grande difficulté pour l'être humain d'aujourd'hui est de comprendre tout ce que le cosmos anime en lui, tout ce qui agit en lui. Il préférerait s'imaginer lui-même de la manière la plus simple possible, parce que, aujourd'hui précisément, il est devenu très paresseux dans son penser, dans ses représentations. Mais l'être humain n'est justement pas un être simple, et surtout pas sur le plan social. Et ce n'est certes pas l'arbitraire dans les représentations qui peut faire quoi que ce soit contre cette réalité. »
    Dornach, 6 décembre 1918 – GA186

    Rudolf Steiner

Cette thèse de doctorat défendue par Chantal Lapointe en 2017 "s’applique à vérifier s’il est possible d’éduquer un enfant de façon à lui ouvrir la voie vers la liberté. Une liberté qui soit l’expression de son ultime humanité sans pour autant le mettre en situation de conflit avec l’univers social".

L'extrait du résumé de la thèse que nous publions ici précise encore ceci:

"Bien qu’un important détour du côté des fondements théoriques soit incontournable pour préciser ce que nous entendons par liberté et ce sur quoi elle repose, c’est d’un point de vue pratique, comme une éthique appliquée de l’éducation que nous abordons cette question. Il s’agit donc non seulement de voir si la liberté est possible, mais aussi comment on peut passer de la théorie à la réalité dans un cadre éducatif.

Plus précisément, c’est à Rudolf Steiner que nous posons la question. C’est dans son cadre conceptuel et dans les fondements et principes directeurs de la pédagogie Waldorf, qu’il a développée, que nous avons cherché les conditions de possibilité d’une éducation vers la liberté. Parce que Rudolf Steiner a fait de la liberté humaine une question fondamentale de toute son œuvre, y compris de son approche éducative. Il s’agit donc de voir comment s’articule le tout, si la philosophie de la liberté trouve son pendant dans la pratique pédagogique telle qu’il la propose".

 

La thèse de doctorat peut être téléchargée via cette page: 
https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/27567;jsessionid=81F9120A929AA687287705CE67240486?mode=full  ou via ce lien.

 

Nous reproduisons ci-dessous la table des matières de cette très complète thèse de doctorat :

 

Table des matières 

Résumé  11I  

Abstract  V  

Table  des  matières  VII  

Liste  des  Figures  XI  

Remerciements  XIII  

Introduction  1  

0.1  Les  fondements  1  

0.2  L'application  :  éduquer  vers  la  liberté  12  

0.3  Le  déroulement  15  

 

Section  1-  Éléments  fondamentaux  17  

 

1.  Cadre  conceptuel.  18  

1.1  Le  contexte  18  

1.2  Une  théorie  de  la  connaissance  21  

1.2.1  Expérience  d'observation  de  la  pensée  ou  du  penser  29  

1.2.1.1  Les  types  de  pensée  31  

1.2.1.2  Observation  du  penser  35  

1.2.2  La  connaissance  est-elle  possible?  39  

1.2.3  La  Conscience  41  

1.2.4  Qu'est-ce  donc  que  la  connaissance?  49  

1.3  Sentiment  50  

1.4  La  volonté  56  

1.5  La  liberté  68  

1.6  L'individu  75  

1.7  L'éducation  93  

 

2. La méthodes cientifique  et  la  méthode  goethéenne  98  

2.1  La  méthode  expérimentale  99  

2.1.1  Les  critères  ou  principes  de  la  méthode  expérimentale  100  

2.1.2  Comment  définir  la  science?  108  

2.2  La  méthode  préconisée  par  Steiner  112  

2.2.1  La  méthode  goethéenne  114  

2.2.1.1  Le  chercheur  114  

2.2.1.2  L'objet  121  

2.2.1.2.1  La  nature  organique  128  

2.2.2  La  science  de  l'esprit  134  

2.2.2.1  La  méthode  des  sciences  de  l'esprit  138  

2.2.2.1.1  Les  degrés  de  la  connaissance  139  

 

Section  II-  Éduquer  vers  la  liberté  143  

 

3. Lespiliersde  la  liberté  :  la  société  147  

3.1  La  finalité  de  l'éducation  148  

3.1.1  Le  cas  du  Québec  152  

3.1.2  Au  Québec  comme  ailleurs  159  

3.1.3  Un  phénomène  mondial  160  

3.1.4  La  fin  et  les  moyens  163  

3.2  L'individu  et  la  société:  la  question  politique  170  

3.3  Steiner,  la  liberté,  la  société  175  

3.3.1  La  libération  de  l'éducation  184  

3.3.2  Le  travail  d'éducateur  188  

3.3.3  L'intérêt  collectif  191  

3.3.4  La  communauté  de  l'école  197  

3.3.5  Les  fondements  de  la  communauté  202  

3.4  L'exemple  finlandais  205  

3.5  Les  apories  207  

 

4. Les piliers de  la  liberté  :  l'éducateur  211  

4.1  La  formation  de  l'enseignant  212  

4.1.1  Le  Jugement  éducatif.  219  

4.1.2  L'enseignant  222  

4.2  Les  vertus  en  éducation  226  

4.2.1  Quelles  vertus?  229  

4.2.2  Éduquer  les  vertus  232  

4.3  Le  point  de  vue  de  Steiner  233  

4.3.1  L'autoéducation  ou  le  travail  intérieur  de  l'enseignant  237  

4.3.2  Connaissance  et  maîtrise  de  soi  238  

4.3.3  Le  mobile  ou  impulsion  d'agir  242  

4.3.3.1  Les  six  exercices  245  

4.3.3.2  Devant  les  élèves  249  

4.3.3.3  Inscrire  la  relation  dans  la  durée  253  

4.3.3.4  Contrôler  son  tempérament  253  

4.3.4  La  formation  artistique  255  

4.3.5  Le  motif  ou  objectif  à  atteindre  255  

4.3.6  La  connaissance  de  l'être  humain  258  

4.3.7  La  formation  permanente  260  

4.4  Le  travail  d'équipe  262  

4.5  Les  apories  263  

4.5.1  Le  domestique  et  l'affranchi  263  

4.5.2  L'insociable  sociabilité  265  

4.5.3  L'identité  et  l'ipséité  266  

4.5.4  La  personne  et  la  catégorie  266  

4.6  Les  conditions  de  possibilité  de  la  liberté  268  

 

5. Une méthode reposant  sur  la  connaissance  de  la  nature  humaine  270  

5.1  L'anthropologie  anthroposophique  276  

5.1.1  L'inné  et  l'acquis  279  

5.1.2  Le  corps,  l'âme  et  l'esprit  287  

5.1.3  La  tripartition  du  corps  289  

5.2  Le  développement  de  l'enfant  293  

5.2.1  Le  principe  de  métamorphose  294  

5.2.2  La  santé  299  

5.2.3  Les  septénaires  302  

5.3  Le  premier  septénaire  :  de  zéro  à  7  ans  303  

5.3.1  Marcher  310  

5.3.2  Parler  315  

5.3.3  Penser  320  

5.3.4  Le  jeu  322  

5.3.5  La  télévision,  les  ordinateurs,  les  jeux  vidéos  325  

5.3.6  La  télévision  et  le  développement  de  l'enfant  330  

5.3.7  Le  contenu  337  

5.3.8  Retour  au  jeu  339  

5.3.9  Le  terme  de  la  première  métamorphose  ou  premier  septénaire  343  

5.3.10  Les  apories  346  

5.4  Le  deuxième  septénaire  350  

5.4.1  Les  trois  phases  du  deuxième  septénaire  358  

5.4.1.1  De  7  ans  à  9  ans  359  

5.4.1.1.1  Éléments  du  programme  360  

Écriture,  lecture,  langue  363  

5.4.1.1.2  Quelques  principes  fondamentaux  366  

Mathématiques  367  

Autres  matières  371  

5.4.1.2  De  9-10  ans  à  12  ans  371 

5.4.1.2.1  Respirer  et  comprendre  374 

5.4.1.2.2  Éléments  du  programme  3  77  

Histoire  378  

Mathématique  et  géométrie  379  

Musique  380  

Zoologie  381  

Botanique  382  

Géographie  384  

Récits  biographiques  384  

5.4.1.3  De  12  à  14  ans  386  

5.4.1.3.1  Éléments  du  programme  388 

Le  monde  minéral  388  

La  physique  et  la  chimie  388  

5.4.1.3.2  La  fatigue  389  

L'art  394  

L'histoire  395  

La  géographie  398  

L'astronomie  399  

Les  travaux  manuels  400  

5.4.1.3.3  Le  mouvement,  la  main  et  la  pensée  402  

5.4.1.3.4  Nouvelles  technologies  407  

5.4.1.3.5  Aporie  414  

5.4.2  Harmoniser  le  psychospirituel  avec  le  physicoéthérique  415 

5.4.2.1  Apprendre  à  respirer  415  

5.4.2.1.1  Apprendre  à  respirer  pour  nourrir  le  penser  416  

5.4.2.1.2  Apprendre  à  respirer  pour  nourrir  la  volonté  423  

5.4.2.1.3  Le  rythme  425  

5.4.2.2  Établir  un  juste  rapport  entre  le  sommeil  et  l'éveil  428 

5.4.2.2.1  La  mémoire  428  

5.4.2.2.2  L'intérêt  de  l'enfant  pour  la  matière  433 

5.4.2.2.3  Le  travail  de  la  nuit  439 

5.4.2.2.4  L'enseignement  en  trois  étapes  440  

5.4.2.3  L'activité  physique  442  

5.4.2.4  L'enseignant  444 

5.4.2.4.1  L'autorité  445  

5.4.2.4.2  La  vénération  451  

5.4.2.4.3  Le  passage  du  9-10  ans  455  

5.4.3  Les  apories  456 

5.4.3.1  Le  domestique  et  l'affranchi  457  

5.4.3.2  L'insociable  sociabilité  465  

5.4.3.3  L'identité  et  l'ipséité  467  

5.4.3.4  L'universel  et  le  particulier  473  

5.5  Le  troisième  septénaire  474  

5.5.1  La  puberté  476  

5.5.2  L'adolescence  479  

5.5.3  Du  côté  des  adolescents  482  

5.5.4  Le  point  de  vue  de  Steiner  484 

5.5.4.1  La  responsabilité  des  éducateurs  488  

5.5.4.2  Développer  la  faculté  de  jugement  491  

5.5.4.3  L'évolution  des  questions  496 

5.5.4.3.1  La  9e  classe:  14-15  ans  497  

5.5.4.3.2  La  10e  classe,  15-16  ans  499  

5.5.4.3.3  La  11  e  classe,  16-17  ans  503 

5.5.4.3.4  12e  classe,  17-18  ans  507 

5.5.4.4  Le  jugement  moral..  510 

5.5.4.5  Les  vertus  morales  513  

5.5.4.6  La  question  religieuse  516  

5.5.4.7  L'enseignant  521  

5.5.4.7.1  Les  défis  de  l'enseignant  522  

5.5.5  Les  apories  528  

5.5.5.1  Le  domestique  et  l'affranchi  529  

5.5.5.2  Insociable  sociabilité  534  

5.5.5.3  Identité  ipséité  537  

5.5.5.4  La  personne  et  la  catégorie  540  

5.5.5.5  Rupture  et  continuité  541  

5.5.5.6  Universel  et  particulier  545  

 

6. Oppositionset difficultés  549  

6.1  Au  Québec  550  

6.2  La  pédagogie  Waldorf  et  le  Christ.  553  

6.3  Grégoire  Perra  559  

6.3.1  L'anthroposophie:  un  «  danger»  en  soi?  560  

6.3.2  Enseigner  l'anthroposophie?  565  

6.3.3  L'endoctrinement  567  

6.3.4  Deux  volets  de  l'anthroposophie  571  

6.3.5  L'enseignant  toujours  573  

6.3.6.  Un  petit  monde  576  

6.4  La  recherche-action  et  ses  conclusions  578  

 

7. Éduquer vers la  liberté  583  

7.1  Considérations  générales  583  

7.1.1  Nature  588  

7.1.2  La  question  du  sens  et  des  valeurs  590  

7.2  Le  germe  et  la  finalité  594  

7.2.1  La  société  597  

7.2.2  Les  enseignants  600  

7.2.3  Sur  le  chemin  de  la  liberté  606  

7.3  Les  apories  613  

7.3.1  Domestique  et  affranchi:  613  

7.3.2  Insociable  sociabilité  616  

7.3.3  Identité  et  Ipséité  621  

7.3.4  Personne  et  catégorie  626  

7.3.5  Rupture  et  continuité  :  628  

7.3.6  L'universel  et  le  particulier  631  

 

Conclusion  642  

8.1  Face  aux  apories:  l'éthique  de  la  responsabilité  643  

8.2  D'hier  à  demain  :  la  fécondité  de  cette  thèse  :  648  

8.3  Les  limites  652  

8.4  Perspectives  654  

 

Bibliographie  656  

Monographies  656  

Périodiques  677  

Ressources  électroniques  679  

Sites  intemet  687  

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt