Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner Anthroposophie

Questionnements, essais et contenus portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner.
Beaucoup d'articles sur ce site requièrent un travail d'étude sérieux, portant sur des connaissances épistémologiques et ésotériques, pour être compréhensibles.

Citation
  • "un homme qui parle aujourd’hui de l’idéal racial, de l’idéal national, parle au nom d’impulsions de décadence. Et s’il croit, en parlant ainsi, proposer à l’humanité des idées qui servent le progrès, il s’abuse. Rien ne fera glisser l’humanité davantage sur la pente de la décadence que la diffusion d’idéaux fondés sur la race, sur le peuple, sur le sang. [...] Le véritable idéal devrait être puisé au monde spirituel, et non pas fondé sur le sang."
    GA177, pg 174-175 (Triades)

    Rudolf Steiner
Boussole d'orientation

Comment s'orienter sur le site Soi-esprit.info?

Cliquez sur l'image de la boussole 
(Patience : chargement lent... mais page utile)
Voir aussi “Débutants ou « confirmés » ?

 

"Belgian Neutrality and the British Decision for War"

Video conférence - Terry Boardman

Conférence donnée en anglais à Bruxelles le 28/04/2014 par Terry Boardman, dont maints écrits portent sur les arrières plans de la première guerre mondiale.

En 1914, les Britanniques affirmèrent entrer en guerre pour voler au secours de la Belgique, pour des raisons humanitaires et en raison du viol de sa neutralité...

À la lumière des faits mentionnés par le conférencier, il apparaît que les raisons véritables de l'entrée en guerre des Britanniques furent toutes autres !


Depuis plusieurs décennies déjà, de nombreux intérêts propres au Royaume-Uni portaient ce pays à vouloir une guerre: notamment, à la fin du XIXe siècle, l'Angleterre était consciente de sa fragilité croissante face à deux puissances émergentes : les USA et la Russie. L'élite britannique craignait aussi que la Russie s'éloigne de l'Angleterre et s'allie davantage à l'Allemagne.

À cette époque, Lord Salisbury, premier Ministre anglais, sentit que trois éléments pourraient aider les anglais à gérer la situation russe :

  • la révolution (en Russie);
  • le renouveau de l'Islam;
  • la guerre contre l'Allemagne.


"Mesdames et Messieurs, ces trois choses ne se sont-elles pas produites ?
Ces trois choses se sont produites aux dépens de la Russie... et le Royaume-Uni fut activement impliqué dans chacune d'entre elles
", explique Terry Broadman.

Nous vous invitons à visionner ci-dessous, cette conférence passionnante, organisée par Beyond the 1914-1918 Centenary.


 

 

Autre conférence de Terry Boardman sur un thème très proche : la responsabilité britannique en 1914 et la relation avec notre situation mondiale actuelle...

Britain's Responsibility in 1914 and Its Relation to Our Current World Situation...

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt