Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner

Questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner
Annonces d'événements (groupes de recherche, de lecture, cours, conférences…).

Citation
  • « Les choses ne sont donc pas ce que les spirites s'imaginent. Ils se figurent que, par l'intermédiaire d'un médium, ils peuvent obtenir des communications dans la langue que parlent les êtres humains sur terre. En regardant de près ces communications, on discerne qu'elles proviennent du subconscient des vivants, et ne sont pas de véritables communications directes des morts aux médiums. Car les défunts se dégagent progressivement du langage humain, et après plusieurs années, on ne peut plus les comprendre si l'on n'a pas appris leur langage, lequel consiste surtout en figures symboliques à utiliser pour ce qu'on veut leur dire, et obtenir ensuite une réponse, également par des formes symboliques qui naturellement apparaissent un peu comme des ombres. »

    Christiana (Oslo), 17 mai 1923 – GA226

    Rudolf Steiner

"Belgian Neutrality and the British Decision for War"

Video conférence - Terry Boardman

Conférence donnée en anglais à Bruxelles le 28/04/2014 par Terry Boardman, dont maints écrits portent sur les arrières plans de la première guerre mondiale.

En 1914, les Britanniques affirmèrent entrer en guerre pour voler au secours de la Belgique, pour des raisons humanitaires et en raison du viol de sa neutralité...

À la lumière des faits mentionnés par le conférencier, il apparaît que les raisons véritables de l'entrée en guerre des Britanniques furent toutes autres !


Depuis plusieurs décennies déjà, de nombreux intérêts propres au Royaume-Uni portaient ce pays à vouloir une guerre: notamment, à la fin du XIXe siècle, l'Angleterre était consciente de sa fragilité croissante face à deux puissances émergentes : les USA et la Russie. L'élite britannique craignait aussi que la Russie s'éloigne de l'Angleterre et s'allie davantage à l'Allemagne.

À cette époque, Lord Salisbury, premier Ministre anglais, sentit que trois éléments pourraient aider les anglais à gérer la situation russe :

  • la révolution (en Russie);
  • le renouveau de l'Islam;
  • la guerre contre l'Allemagne.


"Mesdames et Messieurs, ces trois choses ne se sont-elles pas produites ?
Ces trois choses se sont produites aux dépens de la Russie... et le Royaume-Uni fut activement impliqué dans chacune d'entre elles
", explique Terry Broadman.

Nous vous invitons à visionner ci-dessous, cette conférence passionnante, organisée par Beyond the 1914-1918 Centenary.


 

 

Autre conférence de Terry Boardman sur un thème très proche : la responsabilité britannique en 1914 et la relation avec notre situation mondiale actuelle...

Britain's Responsibility in 1914 and Its Relation to Our Current World Situation...

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt