Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner

Questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner
Annonces d'événements (groupes de recherche, de lecture, cours, conférences…).

Citation
  • « Les jugements conformes à la réalité ne se laissent pas formuler facilement, surtout pas lorsqu'ils touchent à la vie sociale, à la vie humaine ou politique, car dans ces domaines le contraire de ce que l'on pense est presque toujours tout aussi exact. Par contre, si l'on essaie de ne prononcer absolument aucun jugement, mais de se faire plutôt des images, c'est-à-dire si l'on commence à s'élever jusqu'à la vie imaginative, alors seulement on peut se rapprocher de la bonne voie. À notre époque, il est capital d'essayer de se faire des images, et non de porter des jugements qui à la vérité sont abstraits et définitifs. Ce sont aussi les images qui pousseront à la socialisation. Et puis, sachons encore qu'il n'y aura pas de socialisation tant que l'être humain ne cultivera pas la science de l'esprit. Deux choses lui sont donc nécessaires : d'un côté la liberté de la pensée, et de l'autre la science de l'esprit. »

    Dornach, 6 décembre 1918 – GA186

    Rudolf Steiner


Ce site est dédié à la Science de l'Esprit/Science initiatique moderne de Rudolf Steiner. Son but est de contribuer à partager des contenus, questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à celle-ci, ainsi que des annonces d'événements (groupes de recherche, de lecture, cours, conférences…) et ce, dans un contexte d'extrême pauvreté d'informations publiées sur Internet en langue française, et lorsqu'elles le sont, souvent problématiques. Le site est conçu pour être accessible aux ordinateurs, tablettes et smartphones.

L'éditeur du site n'exclut pas d'y publier aussi divers apports d'autres personnes et des annonces d'événements. La politique de publication sera toutefois précisée ultérieurement. Le cas échéant, contactez-le.

Par ailleurs, l'auteur ne vérifie pas la qualité et/ou l'authenticité de sites web ou de blogs externes pointant des liens vers le présent site. De tels liens ne signifient en rien que l'auteur partage en quoi que ce soit les concepts formulés sur ces médias (et encore moins que Rudolf Steiner les aurait partagés !).


L'auteur : Stéphane Lejoly approfondit l'oeuvre de Rudolf Steiner depuis plus de 30 ans et a participé à de multiples initiatives, associations ou entreprises s'inspirant des recherches menées par Rudolf Steiner, dans le secteur de l'agriculture, de l'enseignement, de la santé mentale, de l'économie et de la question sociale.

Entre 2001 et 2005, constatant la situation déplorable de maints cercles et institutions qui se prétendent être représentants de "l'anthroposophie" en Belgique francophone, il a accepté de devenir membre du conseil d'administration de la Société anthroposophique en Belgique (Vice-Président de 2003 à 2005) avec seul et unique objectif de contribuer à en empêcher l'accession à des personnalités impliquées de diverses manières dans des activités à caractère "sectaire", et/ou plus ou moins "délirantes" ou "dévoyées" qui tentaient d'y prendre pied.

Vu le caractère toujours plus décadent, délirant, problématique et malfaisant de milieux et d'institutions se réclamant faussement de l'anthroposophie et de Rudolf Steiner en Belgique francophone et même en francophonie tout court, (il s'agit en réalité de récupérations du nom de Rudolf Steiner et de l'anthroposophie qui servent de façade pour y mettre de tout autres choses à la place - le noyautage de ces institutions par des groupes ou personnes avec de toutes autres intentions y est relativement systématique (loges, new age, astrologie, jésuitisme, etc.)), et vu aussi le silence systématique de la Société anthroposophique (SA) et l'impossibilité d'y aborder les graves questions y afférentes et d'en débattre, ainsi que le manque de discernement le plus élémentaire de maints "responsables", il a décidé de jeter le gant et de quitter la SA.

Il entretient toutefois toujours d'excellentes relations avec maintes individualités (qu'elles soient ou non membres de la SA), dont il reconnait le sérieux dans la recherche.