Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner Anthroposophie

Questionnements, essais et contenus portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner.
Beaucoup d'articles sur ce site requièrent un travail d'étude sérieux, portant sur des connaissances épistémologiques et ésotériques, pour être compréhensibles.

 

 « Le problème le plus important de toute la pensée humaine : Saisir l'être humain en tant qu'individualité libre, fondée en elle-même »
Vérité et Science, Rudolf Steiner

   

Citation
  • "un homme qui parle aujourd’hui de l’idéal racial, de l’idéal national, parle au nom d’impulsions de décadence. Et s’il croit, en parlant ainsi, proposer à l’humanité des idées qui servent le progrès, il s’abuse. Rien ne fera glisser l’humanité davantage sur la pente de la décadence que la diffusion d’idéaux fondés sur la race, sur le peuple, sur le sang. [...] Le véritable idéal devrait être puisé au monde spirituel, et non pas fondé sur le sang."
    GA177, pg 174-175 (Triades)

    Rudolf Steiner
Boussole d'orientation

Comment s'orienter sur le site Soi-esprit.info?

Cliquez sur l'image de la boussole 
(Patience : chargement lent... mais page utile)
Voir aussi “Débutants ou « confirmés » ?

 

 

Conte tiré de «l'épreuve de l'âme», 9e tableau Drame-mystère de Rudolf Steiner

 

Il était une fois un homme

Qui méditait beaucoup sur les choses de ce monde.

Il se creusait la tête

A chercher l'origine du Mal.

Il ne trouvait aucune réponse.

«Le monde vient de Dieu», se disait-il.

«Et Dieu ne peut contenir en soi que le Bien;

«Comment les hommes méchants peuvent-ils venir du Bien?»

Et toujours à nouveau il y pensait en vain.

La réponse ne voulait pas venir.

Or un jour il arriva que ce rêveur

Sur sa route aperçut un arbre

Qui devisait avec une cognée.

La cognée disait à l'arbre:

«Je puis faire ce qui t'est à toi impossible:

«Je puis t'abattre; toi, tu ne peux rn'abattre.»

Lors, l'arbre répondit à la cognée orgueilleuse:

«Il y a juste un an, un homme prit à mon corps le bois

«Dont il a fait ton manche,

«Et cet homme se servait d'une autre cognée ... »

Lorsque le rêveur entendit ce dialogue,

Une pensée se forma en son âme,

Pensée qu'il ne put clairement traduire en mots,

Mais qui tendait à donner réponse à cette question:

Comment le Mal peut-il venir du Bien?

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt