Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner

Questionnements, essais et considérations portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner

Citation
  • « (...) immédiatement après avoir franchi le porche de la mort, l'être humain voit disparaître le monde de ses pensées. Ses représentations, ses forces pensantes, perdent leur caractère subjectif, elles deviennent des forces agissantes qui se répandent dans l'univers. L'homme voit alors se détacher de lui tout ce qu'il a vécu consciemment au cours de sa vie sur terre, entre la naissance et la mort. Mais - et cela se passe en peu de jours -, tandis que la vie terrestre perçue dans la pensée s'éloigne de lui et se perd dans le vaste univers, tout ce qu'il a vécu inconsciemment pendant les périodes de sommeil surgit de son être intérieur et affleure à sa conscience. Et ce sous une forme telle qu'il le revoit à rebours pendant un temps qui est à peu près le tiers de sa vie terrestre.
    Pendant ce temps, l'être humain est en fait très occupé de lui-même. On pourrait dire que pendant cette période, il est encore intensément lié à ce qui a constitué sa vie personnelle sur terre. Il est encore entièrement uni à ce qu'il a éprouvé pendant les nuits, durant son sommeil. »

    Christiana (Oslo), 17 mai 1923 – GA226

    Rudolf Steiner

free play 2IMG 5778 pt


Le jeu libre occupe une place centrale dans les jardins d'enfants des écoles Waldorf Steiner. Philipp Reubke nous explique pourquoi dans son bel article On ne s'amuse pas, on joue sur sur Aether.news.

Si l'on comprend que cette pédagogie est avant tout une éducation à la liberté (ce qui ne veut jamais dire une éducation au laxisme!), on comprendra mieux pourquoi le jeu libre y occupe une place si centrale:

«L’avantage de l’apprentissage implicite dans le jeu libre au cours des premières années tient au fait que l’enfant s’habitue dès le début à ce que ses propres initiatives soient prises en compte. Plus tard, que ce soit à l’école, en cours de formation ou à l’université, la motivation, la confiance en soi et la persévérance joueront dans les apprentissages un rôle décisif. Proposer à l’enfant suffisamment de temps et un environnement de jeu favorable jusqu’à sa sixième année favorise précisément l’émergence de ces qualités».

Stéphane Lejoly

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt