Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner Anthroposophie

Questionnements, essais et contenus portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner.
Beaucoup d'articles sur ce site requièrent un travail d'étude sérieux, portant sur des connaissances épistémologiques et ésotériques, pour être compréhensibles.

 

 « Le problème le plus important de toute la pensée humaine : Saisir l'être humain en tant qu'individualité libre, fondée en elle-même »
Vérité et Science, Rudolf Steiner

   

Citation
  • "Une époque viendra où il n'y aura plus de races de couleurs différentes. Les différences raciales s'estomperont. Par contre, les différences entre les individus seront de plus en plus grandes. [...] Ce n’est plus le sang qui reliera les hommes mais ce qui se tissera d’une âme à une autre âme."
    GA99, pg 164 (EAR)

    Rudolf Steiner
Boussole d'orientation

Comment s'orienter sur le site Soi-esprit.info?

Cliquez sur l'image de la boussole 
(Patience : chargement lent... mais page utile)
Voir aussi “Débutants ou « confirmés » ?

 

(Temps de lecture: 4 - 8 minutes)

L'homme - Marionnette ou être libre 

Conférence d'ouverture du Congrès de Noël 1923
Dornach, 24 décembre 1923, 11h15 du matin
Rudolf Steiner
GA260 - Éditions anthroposophiques romandes
4ème édition 1985
Traduit depuis l'allemand par Sophie Choppin

(…) L’autre chose mes chers amis qui nous cause de grandes difficultés et le fait que l’impulsion qui anime le mouvement anthroposophique n’est pas appréhendée partout avec assez de force comme elle devrait l’être. On peut entendre ici et là des jugements qui renient complètement le mouvement anthroposophique par la façon de le mettre en parallèle avec ce qui doit être remplacé par lui dans l’évolution du monde. Il m’est arrivé de nouveau ces derniers jours de m’entendre dire : «si l’on apporte à telle ou telle personne ce que donne l’anthroposophie, même les gens les plus attachés aux aspects pratiques de la vie l’acceptent ; mais on ne doit surtout pas évoquer devant eux ces termes d’anthroposophie et de tripartition sociale, il faut passer cela sous silence». Voyez-vous beaucoup ont procédé ainsi depuis de nombreuses années. C’est la plus grave erreur que nous puissions commettre. Partout dans quelque domaine que ce soit, nous devons nous présenter dans le monde sous le signe de la pleine vérité, nous présenter en représentant de l’être anthroposophique et nous devons prendre conscience que dans la mesure où nous n’en sommes pas capables nous ne pouvons alors pas promouvoir le mouvement anthroposophique. Toutes actions voilées à l’égard du mouvement anthroposophique ne mène enfin de compte à aucun salut.

Bien sûr dans ce genre d’affaire tout est individuel. Tout ne peut pas être coulé dans un même moule mais ce que je veux dire c’est ce que je vais préciser à l’aide de plusieurs exemples.

Il y a l’eurythmie. Comme je l’ai dit hier au début de la représentation d’eurythmie, celle-ci est issu et cultiver véritablement à partir des fondements les plus profond de l’essence anthroposophique et il faut être conscient de ce qu’avec l’eurythmie, si imparfaite qu’elle puisse encore être aujourd’hui, se trouve placé dans le monde quelque chose de tout à fait originel est primordial et qu’on ne doit d’aucune façon comparer avec quoi que ce soit d’autre, susceptible de lui ressembler aujourd’hui dans le monde. Cet enthousiasme nous devons le consacrer à notre cause et exclure toute possibilité de comparaisons extérieures et superficielles. Je sais à quel malentendu peut mener une phrase comme celle-ci mais je la prononce quand même ici dans votre cercle, mes chers amis, car elle exprime l’une des conditions fondamentales pour le progrès du mouvement anthroposophique au sein de la Société anthroposophique.

De même, j’ai dû ces derniers temps par exemple, si j’ose dire, suer sang et eau - bien entendu ceci est dit dans un sens symbolique - à propos de toutes sortes de discussions sur la forme de la récitation et de la déclamation telle qu’elle a été développée dans notre Société par Madame Steiner. Comme pour l’eurythmie, l’impulsion fondamentale de cette déclamation et de cette récitation est celle qui est puisée et cultivée à partir de la source vive de l’anthroposophie, et c’est à cette impulsion fondamentale qu’il faut s’en tenir. C’est elle qu’il faut reconnaître et ne pas croire qu’on pourrait faire mieux si on introduisait ici ou là une quelconque bribe de ce qui est bien ou même mieux dans d’autres formations analogues. Cet élément originel, primordial doit dans tous nos domaines être présent dans nos consciences.

Un troisième exemple : un domaine où l’anthroposophie peut devenir particulièrement féconde et celui de la médecine. À coup sûr l’anthroposohie restera inféconde pour le domaine médical notamment pour la thérapeutique si à l’intérieur de l’activité médicale la tendance persiste au sein du mouvement anthroposophique de reléguer à l’arrière-plan l’anthroposophie en tant que telle et de présenter le secteur médical de notre cause dans le but de plaire à ce qui représente le point de vue actuel de la médecine. C’est avec un maximum de courage que nous devons porter l’anthroposophie dans chaque domaine y compris dans celui de la médecine. Alors seulement nous réaliserons l’anthroposophie elle-même au sens strict, telle que nous devons la réaliser, et nous ferons de même avec ce que doit être l’eurythmie, avec ce que doit être la déclamation et la récitation, avec ce que doit être la médecine et bien d’autres activités particulières qui vivent au sein de notre Société anthroposophique (…).

 Rudolf Steiner


[Caractères gras ou italiques : SL]

  

 

Note de la rédaction
Un extrait isolé issu d'une conférence, d'un article ou d'un livre de Rudolf Steiner ne peut que donner un aperçu très incomplet des apports de la science de l'esprit d'orientation anthroposophique sur une question donnée.

De nombreux liens et points de vue requièrent encore des éclairages, soit par l'étude de toute la conférence, voire par celle de tout un cycle de conférence (ou livre) et souvent même par l'étude de plusieurs ouvrages pour se faire une image suffisamment complète !
En outre, il est important pour des débutants de commencer par le début, notamment par les ouvrages de base, pour éviter les risques de confusion dans les représentations.

Le présent extrait n'est dès lors communiqué qu'à titre indicatif et constitue une invitation à approfondir le sujet.
Le titre de cet extrait a été ajouté par la rédaction du site  www.soi-esprit.info   

 À NOTER: bien des conférences de Rudolf Steiner qui ont été retranscrites par des auditeurs (certes bienveillants), comportent des erreurs de transcription et des approximations, surtout au début de la première décennie du XXème siècle. Dans quasi tous les cas, les conférences n'ont pas été relues par Rudolf Steiner. Il s'agit dès lors de redoubler de prudence et d'efforts pour saisir avec sagacité les concepts mentionnés dans celles-ci. Les écrits de Rudolf Steiner sont dès lors des documents plus fiables que les retranscriptions de ses conférences. Toutefois, dans les écrits, des problèmes de traduction peuvent aussi se poser.
Merci de prendre connaissance
d'une IMPORTANTE mise au point ici.

 

Tous les articles de la catégorie Pensées anthroposophiques

 

 

 

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt