Articles

(Temps de lecture: 9 - 17 minutes)

 

AUX SOURCES DE LA BIODYNAMIE
Étude du Cours aux Agriculteurs de Rudolf Steiner
Partie 2

 

Publié dans le numéro 110 de la revue Biodynamis, avec l'aimable autorisation de l'auteur et de la revue.

 

Après l’étude du concept d’individualité agricole (voir Biodynamis n°109, également ici sur Internet), Alain Morau nous propose de revenir sur la notion même de concept selon Rudolf Steiner. Comment accéder à la connaissance d’une idée ? Nous verrons comment Steiner s’est appuyé sur la méthode scientifique de Goethe pour proposer un chemin de compréhension des lois générales du vivant.

(Temps de lecture: 9 - 18 minutes)

 

AUX SOURCES DE LA BIODYNAMIE
Étude du Cours aux Agriculteurs de Rudolf Steiner
Partie 1

 

Publié dans le numéro 109 de la revue Biodynamis, avec l'aimable autorisation de l'auteur et de la revue

 

L’auteur propose dans un cycle de textes sa vision et ses éclairages sur différentes parties du Cours. Sa méthode exclut les interprétations pour s’attacher méthodiquement au texte. L’approche d’Alain Morau précise ci-après le concept d’individualité agricole, les trois règnes de la Nature, thèmes abordés dans la deuxième conférence du Cours.

(Temps de lecture: 15 - 30 minutes)

Grégoire Perra est depuis dix ans l’un des opposants les plus farouches aux écoles Steiner-Waldorf et à l’anthroposophie de Rudolf Steiner. Il a été récemment attaqué en diffamation pour des propos tenus notamment sur ses blogs. Derrière l’image de lanceur d’alerte qu’il entretient dans la presse, se cache une réalité moins reluisante, faite d’exagérations, de mensonges et d’accusations d’attouchements sexuels sur mineure. Éclairage.

 

truth 3641636 1920 1080x675

 

(Temps de lecture: 14 - 27 minutes)

Idéalisme objectif et individualité agricole

 

L’agriculture bio-dynamique repose sur une théorie de la connaissance scientifique qui a été assez peu réfléchie jusqu’à aujourd’hui. Le présent article met en évidence que l’attention portée à ces fondements est très importante pour le travail pratique dans ce champ de vie anthroposophique. Il expose la pensée développée dans la seconde conférence du Cours aux agriculteurs, tenu à Koberwitz en 1924, et suit ses origines dans les tous premiers écrits de Rudolf Steiner.

 

(Temps de lecture: 6 - 11 minutes)

 

Dans Das Goetheanum N° 17 du 21.04.2017, était publié un article de Johannes Kiersch. Il portait le titre « Entourée d’images, la Société anthroposophique est-elle en situation de « captivité occulte » ? ». J’ai été surpris par son contenu. Les lignes qui suivent montreront que la question posée dans l’article mérite d’être traitée avec une précision beaucoup plus grande que ne le fait l’auteur. Faute de quoi, l’utilisation de la notion de captivité occulte risque d’ajouter de la confusion au sein de la Société anthroposophique et dans les rapports des membres entre eux.

 

(Temps de lecture: 12 - 23 minutes)

Liens entre tripartition et quadripartition de l’être humain

La constitution de l’être humain est basée sur la notion de corps-âme-esprit. Nous savons qu’au cours du temps, s’opère une métamorphose du corps à l’âme, puis de l’âme à l’esprit. Elle se manifeste aussi bien dans l’évolution de l’humanité que dans le cours d’une biographie. Dans ce dernier cas, la connaissance de cette double métamorphose est très utile, tant pour la connaissance de soi que pour celle de notre entourage, surtout lorsque l’on s’occupe d’éducation ou de thérapie.

 

(Temps de lecture: 6 - 11 minutes)

La "vie spirituelle libre" semble entrer dans une période de crise. Des problèmes de direction, de communication et de travail communautaire surgissent au premier plan et détournent des véritables buts visés. L'esprit est mort – que vive la gestion! Ou bien, "une libre vie de l'esprit" signifie-t-elle que chacun peut faire ce qu'il veut? Cette appréciation des choses est vécue de multiple manière et même exprimée lorsqu'il s'agit de se faire le champion de prétendus "espaces de liberté". La "liberté" de la vie spirituelle se restreint alors à une non-ingérence de l'extérieur. Qu'il puisse aussi exister une immixtion de "l'intérieur", cela reste en dehors de toute considération. Et l'essentiel fait totalement défaut: Comment sont remplis de tels espaces de liberté ainsi créés? Il n'est pas rare d'entendre l'état corporatif s'exclamer sans autre forme de procès: les enseignants appartiennent à la vie spirituelle, le comité de l'association des représentants répond de la vie juridique, les parents passent avant tout pour des facteurs économiques. Accompagnée de telles opinions plus ou moins conscientes, la véritable mission de la libre vie de l'esprit, la productivité spirituelle, s'égare.