Soi-esprit.info

Site dédié à la Science de l'Esprit de Rudolf Steiner Anthroposophie

Questionnements, essais et contenus portant sur divers aspects liés à la science de l'esprit (science initiatique moderne) de Rudolf Steiner.
Beaucoup d'articles sur ce site requièrent un travail d'étude sérieux, portant sur des connaissances épistémologiques et ésotériques, pour être compréhensibles.

Citation
  • « (…)il ne s’agit pas seulement de croire en l’immortalité, mais il importe de faire fructifier sur tous les terrains possibles ce qui constitue l’élément immortel. L’être humain a besoin de force pour repousser la couverture qui le sépare aujourd’hui de ce que le monde spirituel peut encore lui apporter (…). »

    Stuttgart, 26 avril 1918GA174b

    Rudolf Steiner
Boussole d'orientation

Comment s'orienter sur le site Soi-esprit.info?

Cliquez sur l'image de la boussole 
(Patience : chargement lent... mais page utile)
Voir aussi “Débutants ou « confirmés » ?

 

(Temps de lecture: 4 - 8 minutes)

labyrinthe eglise de San Vitale Ravenne

Extrait de la quatorzième conférence du cycle «Facteurs de santé pour l’organisme social»
Dornach, 11 juillet 1920
Rudolf Steiner – GA198
2e édition (en langue allemande)
Éditions Anthroposohiques Romandes - 2021
Traduction : Jean-Marie Jenni
 

(…) J'aimerais poursuivre aujourd'hui les considérations que nous avons faites hier afin de résumer en quelque sorte les explications concernant le mystère du Golgotha. On ne peut évidemment pas faire autrement, pour cet événement central du développement humain, que de continuer à parler en aphorismes, on ne peut qu'évoquer des extraits de toute la richesse spirituelle qu'il faut rattacher à la compréhension du mystère du Golgotha.

Pour comprendre le mystère du Golgotha, il faut prendre en compte le fait que les anciens mystères l'ont précédé et que ceux-ci sont tombés peu à peu en désuétude, mais aussi qu'ils l'étaient déjà fortement à l'époque du mystère du Golgotha. Si l'on essaie de laisser agir sur soi ce que je disais dans mon ouvrage Le christianisme comme fait mystique[1] on verra que les représentations symboliques et rituelles du drame de l'évolution humaine exerçaient une action très forte sur les néophytes. Or ce qui se trouvait au centre de tous les rites et de la symbolique pratiqués dans les mystères, c'était l'approfondissement de la connaissance du mystère de ce qui se passe lors de la mort du corps physique, grâce à des épreuves de l'âme conduisant à l'éveil aux mondes supérieurs.

La manière dont on pratiquait l'initiation pour susciter l'expérience intérieure du néophyte dans les mystères antiques avait une grande ressemblance avec ce qui s'est passé ultérieurement lors du mystère du Golgotha. On pourrait dire ceci: au centre du l'évolution terrestre se trouve la croix érigée sur le Golgotha. L'humanité regarde le Christ allant vers sur la mort, mais c'est une image qui parlait une langue immédiate et éternelle aux néophytes, aux initiés. Les anciens mystères qui ont précédé le mystère du Golgotha l'ont préparé. Ce qui se passe en chaque individu est en quelque sorte cosmique.

Que se passe-t-il en chaque individu humain lorsqu'il passe par un processus d'initiation ? Ce qu'il apporte par la naissance, les caractères héréditaires, ce qui peut faire l'objet de l'éducation dans le sens habituel du terme, cela descend dans l'inconscient. Cela disparaît, se paralyse, et des tréfonds de l'âme humaine resurgit le Je supérieur, le Je qui n'appartient pas à ce monde physique mais qui est appelé à effectuer une mission dans ce monde physique. Ce qui se passe ainsi dans les tréfonds de l'être humain est de nature tout à fait individuelle, une résurrection du bien, du Je supérieur de l'être humain. Avant cela, ce Je supérieur n'était pas présent dans la conscience. Imaginons maintenant que ce processus s'étende sur le monde tout entier. Imaginons que la Terre tout entière soit un être vivant, conscient de lui-même, ce qu'elle est d'ailleurs dans les faits, alors il faut se dire ceci : jusqu'à l'avenue du mystère du Golgotha, la Terre, tout au cours de son évolution, n'avait pas ce Je supérieur. Car ce Je supérieur n'est pas entré dans la terre avec ce qui s'est développé à partir de la terre, il ne vivait donc absolument pas dans les vieilles cultures païennes, ni dans la sagesse juive, ni sur la terre en général. Or, en Jésus de Nazareth habitait ce Je supérieur de la Terre. Il est venu sur la terre, comme nous le savons, lors du baptême par Jean-Baptiste et, depuis l'accomplissement du mystère du Golgotha, il agit comme impulsion dans la vie terrestre. La vie terrestre a reçu avec cela son Je supérieur

On peut donc dire ceci : en chaque être humain se déroule un certain processus au niveau microcosmique vers lequel il ne fait qu'aspirer, or il se passe la même chose pour la Terre, au niveau du macrocosme, grâce au mystère du Golgotha. L'éveil dans le microcosme du Je supérieur en l'individu humain correspond à l'éveil du Je supérieur dans le macrocosme de la Terre par le mystère du Golgotha. À cela est lié le fait que l'entité du Christ qui a habité en Jésus de Nazareth n'a jamais été sur terre auparavant, et qu'elle est descendue des hauteurs spirituelles cosmiques pour se lier à l'évolution de la Terre. Mais ce n'est pas tout. Avec cela est lié le fait que, (…)

 

[1] Titre de la traduction française : Le christianisme et les mystères antiques (GA008)

Rudolf Steiner

[Caractères gras et italiques S.L.]

 

[NDLR : Le présent texte se poursuit immédiatement dans l’extrait de conférence suivant de Rudolf Steiner, que nous avons intitulé : « Que requiert la compréhension du Mystère du Golgotha, à l’époque ACTUELLE ? » accessible sur le présent site]

 

Note de la rédaction
Un extrait isolé issu d'une conférence, d'un article ou d'un livre de Rudolf Steiner ne peut que donner un aperçu très incomplet des apports de la science de l'esprit d'orientation anthroposophique sur une question donnée.

De nombreux liens et points de vue requièrent encore des éclairages, soit par l'étude de toute la conférence, voire par celle de tout un cycle de conférence (ou livre) et souvent même par l'étude de plusieurs ouvrages pour se faire une image suffisamment complète !
En outre, il est important pour des débutants de commencer par le début, notamment par les ouvrages de base, pour éviter les risques de confusion dans les représentations.

Le présent extrait n'est dès lors communiqué qu'à titre indicatif et constitue une invitation à approfondir le sujet.
Le titre de cet extrait a été ajouté par la rédaction du site  www.soi-esprit.info   

 À NOTER: bien des conférences de Rudolf Steiner qui ont été retranscrites par des auditeurs (certes bienveillants), comportent des erreurs de transcription et des approximations, surtout au début de la première décennie du XXème siècle. Dans quasi tous les cas, les conférences n'ont pas été relues par Rudolf Steiner. Il s'agit dès lors de redoubler de prudence et d'efforts pour saisir avec sagacité les concepts mentionnés dans celles-ci. Les écrits de Rudolf Steiner sont dès lors des documents plus fiables que les retranscriptions de ses conférences. Toutefois, dans les écrits, des problèmes de traduction peuvent aussi se poser.
Merci de prendre connaissance
d'une IMPORTANTE mise au point ici.

 

Tous les articles de la catégorie Pensées anthroposophiques

 

Galerie de vidéos civiliennes

TempsCivilien Youtube1 pt